TROP BONS TOUT SIMPLEMENT

Délicieux, variés, légers, rapides à préparer… les poissons, coquillages, et crustacés, c’est bon tout simplement.

Synonymes de plaisir et de convivialité, ils se dégustent de mille et une façons toute l’année et sont une mine de bienfaits à portée de fourchette.

Se faire du bien

Pour profiter pleinement de leurs apports en vitamines, minéraux et oméga 3, l’idéal est d’en manger en moyenne deux fois par semaine.

Poissons, coquillages et crustacés sont également reconnus pour leurs protéines d’excellente qualité (autant de protéines que dans la viande selon les espèces). On craque aussi pour leur faible teneur en matières grasses et leur grande richesse nutritionnelle. C’est pour ça qu’ils font du bien !

A dévorer des yeux pour leurs formes et leurs couleurs. 
A dévorer tout court pour se régaler et être en pleine forme !

Dans la composition nutritionnelle de la grande famille des poissons, coquillages et crustacés, on trouve :
(Liste non exhaustive, intérêt générique de chaque composant nutritionnel)

Les principales vitamines

  • vitamine A : contribue à la santé des yeux
  •  vitamine B : participe à la synthèse des globules rouges et des protéines et donne de l’énergie
  • vitamine B12 : indispensable à la formation des globules rouges (rôle anti-anémie)
  • vitamine D : participe à la fixation du calcium sur les os
  • vitamine E : joue un rôle antioxydant et protège les tissus d’un vieillissement prématuré

Les oméga-3

Indispensables au développement et au fonctionnement du système nerveux, les oméga-3 contribuent aussi à la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Les oligo-éléments 

  • iode : participe à la synthèse des hormones thyroïdiennes
  • phosphore : intervient dans les mécanismes de transport et de stockage de l’énergie
  • zinc : favorise la cicatrisation des tissus
  • sélénium : possède une activité antioxydante
  • fer : constituant de l’hémoglobine
  • magnésium : intervient dans le fonctionnement musculaire et nerveux
  • potassium : contribue au bon fonctionnement cardiaque
  • cuivre et manganèse :  associés au fer, contribuent à la régénération sanguine
  • calcium : indispensable à la formation des os et au bon fonctionnement des cellules
  • sélénium : ralentit le vieillissement des tissus artériels

À chaque espèce son atout forme ou ses super-pouvoirs !

  • Avec ses 3 089 mg d’oméga 3 au 100 g, le maquereau est la super star des poissons gras.
    Sa consommation aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires.
  • Une douzaine d’huîtres (env. 100g de chair) et c’est 100% de nos apports journaliers comblés en vitamine D.
    De quoi se régaler et renforcer nos os !
  • Au-delà des oméga 3, manger une portion de truite, c’est gonfler ses réserves en fer (1 mg/100g).
    De quoi se sentir en forme olympique !


* AJR : Apports Journaliers Recommandés

Données de composition nutritionnelles issues de l’Etude Nutraqua.